11

août

Le syndrome de la page blanche

J’avais écrit un article que je devais poster hier dimanche. cependant, je le trouvais un peu lénifiant trop sérieux et peut être aussi prématuré. Bref, ça ne me plaisait plus. Je prépare un truc un peu plus funny pour la semaine prochaine, un peu plus délirant.
Je poste quelques photos pour vous faire patienter.
La petite rainette va toujours bien, j’ai eu pitié et l’ai remise dehors mais elle est revenue dans la cuisine, dans l’égouttoir à couverts et à chaque fois je suis surpris de la trouver là ou ailleurs sur le carrelage.
Quelques enfants de Camopi, de Trois sauts et une mente religieuse particulière étonnante.

Enfant du village Roger à Trois sauts

Enfant du village Roger à Trois sauts

Petit patient de Camopi

Petit patient de Camopi

Enfant de l'Ilet Moula, à Camopi avec un paresseux comme un nounours, dans ses bras

Enfant de l’Ilet Moula, à Camopi avec un paresseux comme un nounours, dans ses bras

Enfant de Camopi

Enfant de Camopi

feuilles mortes

feuilles mortes


6 commentaires à “Le syndrome de la page blanche”

  1. Dominique de Rabalot

    Quelle aventure !
    on pense à toi
    bises
    domi

  2. joelle de villele

    page balche dis tu… je suis sûre que la prochaine sera très longue:)

  3. Christian Lassalle

    Ainsi donc, après les photos d’oiseaux des Terres Australes, il y a si longtemps, tu t’intéresses aux poissons des rivières d’´Amérique du Sud. Tu aurais pu écrire la chanson de Gréco, où ils s’aimaient d’amour tendre, tant ce sont les humains qui t’intriguent. Tu es bien resté un médecin du monde, j’espère que cette aventure te rendra bientôt à tous ceux que tu a croisés ici ou là et qui ont gardé pour toi une grande affection. Merci Philippe pour ce blog passionnant et hors des sentiers rebattus, dont l’adresse m’a été donnée par Arnaud un soit d’été au pays des basques indigènes.

  4. Patrick

    On pense à toi depuis Marrakech, Tu as du recevoir les photos, non ? Je veux un paresseux comme doudou pour ma petite fille. N’oublie pas la petite escale fin Août. bizzzz patrick et Annie

  5. Béa

    C’est bien aussi la page blanche: ça donne le temps de relire les précédentes! Et ça permet de rêver aux prochaines soirées devant un tartare de thon, quand tu nous raconteras peut-être un peu de ce que tu n’as pas écrit! A bientôt et merci++ pour ce partage au fil des semaines!

  6. David

    Salut Philippe.
    De retour à Cayenne, le petit train-train de bureau a redémarré.
    J’ai déjà hâte de repartir sur un autre site. J’attends avec impatience de voir ton projet finalisé.
    Tu as maintenant mon adresse e-mail, alors n’hésite pas à m’envoyer un petit mot quand tu seras rentré. Tchenbé rèd pa moli! A moli ki rèd…

Laissez un commentaire